Avec les plus grandes amplitudes de marées au monde, l’île de Jersey offre l’opportunité d’explorer des paysages exceptionnels, au milieu de récifs et îlots, et tout l’archipel des Îles Anglo-Normandes. Mais au fait, de quelles îles s’agit-il? Guernesey, Sercq, Aurigny? Oui, mais pas que.. Il y a aussi les îlots inhabités tels que Les Minquiers, Les Écréhous, Les Dirouilles et Les Pierres de Lecq (aussi connues sous le nom anglais the Paternosters). Petit focus sur Les Minquiers et Les Écréhous.

Les Ecréhous.

Les Écréhous, avec ses petites huttes de pêcheurs, sont aussi un site riche en patrimoine. Elles se situent à 8 miles au nord-est de Jersey et tiennent leur nom du mot nordique qui se traduit par “îles rocheuses”. Elles ont été longtemps l’enjeu de disputes entre les français et les anglais. D’un point de vue administratif, Les Écréhous appartiennent à la paroisse de St. Martin. Les récifs granitiques des Ecréhous couvrent une surface plus large que Jersey et englobent des lagons aux eaux cristallines. Quand la météo s’y prête, c’est vraiment le paradis.

Les Minquiers.

L’une des zones les moins explorées d’Europe, Les Minquiers, se trouve à environ quinze minutes au sud de Jersey en Zodiac. On y trouve aussi des kilomètres de récifs, et des bancs de sable qui se découvrent à marée basse. Cette surface d’environ 175 km2 abrite de nombreuses espèces d’oiseaux marins – sternes, huîtriers, cormorans et courlis par exemple – ainsi que des grands dauphins et des phoques gris. D’un point de vue administratif, Les Minquiers appartiennent à la paroisse de Grouville.

Ce qu’en dit Jersey Seafaris.

“C’est un paysage qui change constamment” nous dit Richard Stephens, propriétaire de Jersey Seafaris, une entreprise locale qui propose des excursions en semi-rigide depuis 2004. “A chaque fois que j’y retourne, je vois quelque chose de différent, et j’adore voir la réaction des gens qui viennent pour la première fois. Sans l’amplitude des marées, le site n’existerait pas. C’est une partie unique du patrimoine de Jersey”. Un paysage perdu, complètement silencieux si ce n’est le son de la mer, le site a son propre attrait. Loin du bruit de la vie de tous les jours, c’est un espace calme de contemplation ponctuée par le cri des oiseaux marins, où souffle le vent iodé et stimulant de la Manche. C’est un espace pour flâner, explorer de rares habitats naturels pendant quelques heures avant qu’ils ne disparaissent à nouveau engloutis par les flots de la marée.

Une endroit unique à respecter.

Aujourd’hui, il semblerait que le tourisme écologique prenne le dessus sur le patrimoine, avec des visiteurs souhaitant par exemple apercevoir le spectacle des dauphins nager au large des côtes de Jersey. “On a toujours eu de la chance de voir des dauphins en route pour les Ecréhous. Un banc de dauphins se joint à nous et suit le bateau environ un voyage sur trois. On a parfois l’impression de pouvoir les toucher. On trouve également des phoques près des Ecréhous, et leur nombre semble grandir d’une année sur l’autre. C’est un signe encourageant montrant qu’il s’agit d’un habitat sauvage prospère avec beaucoup de poissons. C’est un environnement magnifique à explorer et à étudier, mais surtout à traiter avec respect”. Faites un tour des îles si vous le pouvez – vous aurez peut-être une chance de voir des dauphins – cette excursion dans les îles et récifs rajoute vraiment une autre dimension à votre séjour et se fait de manière encadrée en total respect de l’environnement.

Besoin d'inspiration?